Les disciplines

Le cani-cross  est un sport canin ayant comme spécificité l’union d’un seul chien et d’un coureur à pied reliés entre eux de façon bien définie effectuant de concert le même effort physique.

Cette activité qui a pour origine l’entraînement des mushers et les courses d’attelage de chiens de traîneaux est progressivement devenue un sport à part entière qui peut être pratiqué comme un simple loisir ou en compétition.

La discipline sportive est ouverte à tous (personnes licenciées ou non) et aux chiens de toutes tailles et de toutes races (LOF ou non).

Cani-cross :

Le cani-cross est une discipline de vitesse.

L’athlète éprouve des sensations formidables : il peut gagner jusqu’à deux et quatre kilomètres à l’heure. Seule une complicité avec son partenaire canin permet de tels résultats.

Un équipement spécialisé s’impose pour accompagner les performances des athlètes (harnais, baudrier, ceinture, ligne de trait). Le chien doit avoir 12 mois pour commencer la compétition.

Le cani-cross s’adresse à tous et pour toutes les races (sauf la Catégorie 1).

Les chaussures à pointes sont strictement interdites pour éviter de blesser nos compagnons canins.

 Cani-VTT :

Le bike-jöring ou cani-VTT est un sport canin qui se définit comme l’union d’un seul chien et d’un cycliste, reliés entre eux de façon bien définie, effectuant de concert le même effort physique sur un parcours balisé.

Ce sport étant très exigeant pour le chien c’est pourquoi il est conseillé de ne pas en commencer la pratique avant que le chien n’ait atteint l’âge de 12 mois. La compétition n’est autorisée qu’à partir de l’âge de 18 mois

Le port du casque et des gants sont obligatoires pour pratiquer ce sport à sensations fortes.

Cani-pédicycle:

Le cani-pedicycle est une discipline récente en plein essor. Son principe est le même que celui du canicross si ce n’est que le coureur est remplacé par un pédicycliste.

Le pédicycliste et son chien sont donc associés dans un même effort. Reliés par une longe élastique de 2,5 m afin de minimiser les chocs, la trottinette (pédicyle) est bien souvent équipé d’une barre passant au dessus de la roue avant et évitant que la longe ne vienne passer dans la roue de devant. Le chien est quant à lui toujours équipé d’un harnais adapté à la pratique du canicross, canivtt et traineau. La compétition n’est autorisée qu’à partir de l’âge de 18 mois

Le cani-pédicle peut être pratiqué aussi bien en loisir qu’en compétition.

Cani-Kart :

L’association propose des sorties en Kart, il s’agit en fait d’un traineau à roues permettant d’atteler de 4 à 8 chiens.

Le kart est alors comme une sorte de vélo à 3 roues, mais sur lequel vous êtes debout sur des étriers. Vous pouvez donc freiner comme sur un vélo au niveau du guidon par exemple.

Les chiens sont devant, attachés par ce que l’on appelle une ligne de trait. C’est une grande corde centrale à laquelle on va attacher chaque chien grâce à des lignes de queue et des lignes de cou. On a besoin d’une ligne de trait mais elle ne se suffit pas à elle même si elle n’a pas d’amortisseur. L’amortisseur est une sorte d’élastique très rigide. Il va donc s’allonger lorsque l’on tire dessus tout en imposant une certaine résistance qui va absorber les forces en actions. La ligne de trait est accrochée à l’amortisseur par un mousqueton, lui-même attaché au kart.

Le Cani-Kart ne se pratique pas en compétition au sein de la FSLC

Cani-marche ou cani-rando :

La cani-marche est une activité loisir qui met l’accent sur la beauté du paysage. L’équipement est le même que celui du canicross.

Pratique en compétition :

Un contrôle vétérinaire a lieu le jour de l’épreuve (vaccins, tatouage ou puce électronique, bon état de santé, chaleurs, etc).

Aucun niveau minimum n’est requis pour le maître (sauf un certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive de compétition). Le parcours varie de 1,5 à 9 km selon les conditions météorologiques, le type de parcours, la catégorie et le pays ou le type de compétition.

Pendant la course, le chien doit en permanence être devant, la limite maximale autorisée pour le coureur étant la hauteur des épaules de l’animal. Il est interdit de tirer le chien sauf pour le remettre dans le sens de la course.

Précautions :

Voici quelques précautions à prendre pour éviter les accidents :
•    Ne pas faire manger les chiens juste avant d’aller courir.
•    Évitez les routes goudronnées afin de limiter les risques de traumatisme des articulations et des muscles.
•    Faites attention à ne pas courir lorsqu’il fait très chaud. Les chiens n’évacuent pas la chaleur comme nous et ils risqueraient un coup de chaleur.

%d blogueurs aiment cette page :